Skip to main content

VUOKATTI, Fin.— Olivier Léveillé est devenu le troisième Canadien à remporter une médaille individuelle aux Championnats du monde juniors de ski nordique alors qu’il célébrait la médaille de bronze vendredi à Vuokatti, en Finlande.

« C’est tellement difficile à croire, mais je suis plutôt content », a dit Léveillé en riant, qui espérait terminer parmi les 10 premiers dans la course. « Peut-être que j’ai rêvé que cela se produise, mais je n’ai jamais pensé que c’était une réalité. »

Le skieur de 19 ans est entré dans les livres d’histoire aux côtés de noms prestigieux après avoir obtenu une impressionnante troisième place de 24: 53,9 lors de la course de 10 kilomètres de skate-ski masculin junior par une froide journée en Finlande.

« Cela signifie tellement d’être dans cette entreprise. Je suis seulement le deuxième Canadien masculin à faire cela, et nous savons tous qui était le premier, donc je suis très content de cela », a ajouté Léveillé.

Ce triomphe était la sixième médaille de l’histoire d’Équipe Canada aux Championnats du monde juniors de ski de fond.

Le skieur de fond le plus accompli du Canada, Alex Harvey, a remporté deux médailles de bronze en 2007 et une d’argent aux Championnats du monde de 2008. Marie Josée-Pepin est la seule autre Canadienne à avoir remporté une médaille en ski de fond mondial junior lorsqu’elle a décroché l’argent aux Championnats de 1989.

« Voir où Alex est allé avec sa carrière après avoir fait la même chose que moi aujourd’hui me donne beaucoup d’espoir pour l’avenir de ma carrière et une motivation supplémentaire pour être le meilleur », a déclaré Léveillé. « Il est une légende. Je ne lui ai pas beaucoup parlé, mais je suis sûr que je vais discuter avec lui maintenant. Quand j’en aurai l’occasion, je suivrai tous les conseils qu’il pourra me donner pour l’avenir.

Les rêves de Léveillé ont failli s’effondrer après qu’il ait brisé une perche dans son deuxième de trois tours autour de la boucle de 3,3 kilomètres.

« J’ai pris un départ très rapide aujourd’hui et j’étais dans le match dès les premiers kilomètres. Tout allait bien jusqu’à ce que je casse ce poteau. Mais je l’ai brisée à un bon endroit au sommet de la montée et j’ai commencé à crier « pôle, pôle, pôle », a déclaré Léveillé, qui a connu une finale ultra-rapide à 1 700 mètres de l’arrivée. « J’en ai reçu un en 10 secondes et c’était presque la hauteur parfaite pour moi. »

Léveillé, de Sherbrooke, au Québec, a terminé à seulement 27,3 secondes du rythme d’or établi par le Norvégien Martin Kirkeberg Moerk, qui a terminé la course de 10 kilomètres en 24:26.6. Le Finlandais Alexander Stahlberg a skié vers la médaille d’argent en 24:41.5 dans le peloton de 97 joueurs.

Léveillé était bien entouré alors qu’il se dirigeait vers la ligne de départ. Toutes les courses de la Coupe du monde para-nordique ayant été annulées cette année en raison de la COVID-19, Brian McKeever – le paralympien d’hiver le plus accompli du Canada – était aux côtés de Léveillé quelques minutes avant la course pour l’aider à choisir ses skis de course.

McKeever a décidé de donner de son temps et de sa sagesse pour aider les étoiles montantes du Canada à courir après le podium en Finlande tout en s’intégrant en tant que membre de l’équipe de fartage et de test des skis aux Championnats du monde.

« Cela signifie beaucoup de l’avoir avec nous », a déclaré Léveillé. « Brian a tellement d’expérience et j’étais heureux de l’avoir dans l’équipe ici pour partager ses connaissances avec nous. Nous avons un excellent personnel de soutien ici et ils ont tous joué un grand rôle aujourd’hui.

McKeever, un gagnant de 17 médailles dont 13 d’or, a pré-testé les deux derniers ensembles de skis de course des jeunes Québécois et l’a aidé à conclure sur la sélection de la paire gagnante.

« C’était une sacrée journée. En repensant à mes Championnats du monde juniors – le top 30 était le rêve et ces jeunes se battent tous pour le podium », a déclaré McKeever.

« Voir ce jeune garçon réaliser son rêve est tellement excitant. C’est éprouvant pour les nerfs dans ce rôle, mais quand le travail porte ses fruits, c’est un peu de soulagement et de célébration. Nous avons une communauté soudée et c’est formidable de ressentir l’excitation aujourd’hui, surtout cette année où nous avons tous besoin d’un peu de positivité. Mais nous ne sommes tous qu’un soutien. En fin de compte, c’est au cheval de livrer, et Olivier était un cheval sacrément rapide aujourd’hui.

Léveillé fait partie d’une nouvelle génération de skieurs de fond canadiens qui sont officiellement arrivés sur la scène internationale du ski il y a un an lorsqu’ils ont célébré la toute première médaille du pays au relais par équipe 4×5 kilomètres aux Championnats du monde juniors de ski nordique. Léveillé, Tom Stephen, Xavier McKeever et Rémi Drolet ont fait équipe pour remporter la médaille d’argent.

Tom Stephen, de Calgary, a également été solide comme le roc vendredi, skiant jusqu’au 10e rang en 25:29.8. Xavier McKeever (Canmore, Alta) s’est classé 37e en 26:33.2. Félix-Olivier Moreau (St-Ferréol-les-Neiges, Qc) a terminé 38e en 26:36.1.

« Tous ces enfants canadiens sont compétitifs. Vous pouvez voir que lorsque vous testez (des skis) avec eux, ils ont le bon espace de tête nécessaire pour gagner », a ajouté McKeever. « Avoir deux Canadiens dans le top 10, c’est génial. Ils savent qu’ils peuvent se battre à domicile, alors quand ils voient la médaille de leur coéquipier, cela leur donne la conviction qu’ils peuvent le faire aussi. Nous nous battons ici avec les grandes nations et ces résultats sont très prometteurs.

Jasmine Drolet, de Rossland, C.-B., a été la meilleure Canadienne à l’épreuve féminine junior de cinq kilomètres départ individuel patin-ski. Drolet a skié au 23e rang en 14:49.2. Molly Miller, de Kimberly, C.-B., a terminé 38e en 15:13.1, tandis que Liliane Gagnon, de Québec, s’est classée 42e en 15:21.1. Alexandra Luxmoore (Revelstoke, C.-B.) a terminé 50e (15:35.0).

La Russe Veronika Stepanova a été la junior féminine la plus rapide de la journée avec un temps de 13:44.3.

Alex Harvey, qui a également remporté une médaille d’or aux Championnats du monde des moins de 23 ans en 2011 avant de remporter deux médailles d’or, une d’argent et deux de bronze aux Championnats du monde seniors, est également l’un des quatre seuls Canadiens à monter sur le podium aux Championnats du monde des moins de 23 ans. 23 championnats du monde de ski nordique disputés conjointement avec l’épreuve junior. Devon Kershaw, Drew Goldsack et Chandra Crawford ont remporté une médaille d’or, une d’argent et deux de bronze pour le Canada aux Championnats du monde des moins de 23 ans en 2004.

Remi Drolet, qui a été le pilier de l’équipe de relais médaillée d’argent chez les juniors canadiens il y a un an, a pris le départ avec trois autres Canadiens lors de la course individuelle de patin-ski de 15 kilomètres des moins de 23 ans vendredi. Antoine Cyr, de Gatineau, au Québec, a été le meilleur Canadien en 18e place avec un temps de 36:59.0. Graham Ritchie, de Parry Sound, Ont., a décroché la dernière place du top 20 en 37:02.6, tandis que Drolet, 20 ans, a terminé 21e en 37:04.2. Sam Hendry (Canmore, Alta.) a terminé 40e en 38:14.4.

Hugo Lapalus, de France, a été couronné champion du demi-fond masculin U23 après avoir arrêté le chronomètre à 35:27.60.

Elizabeth Elliott (Revelstoke, C.-B.) a été la seule Canadienne à se hisser parmi les 30 premières au 10 kilomètres patinage-ski départ individuel féminin des moins de 23 ans. Elliott a affiché un temps de 30: 24,3 pour la 27e place. Annika Richardson, de Vancouver, a terminé 37e en 31:00.2. Hannah Mehain, de Vernon, C.-B., a terminé 39e en 31:27.1, tandis que Beth Granstrom, de Revelstoke, C.-B., s’est classée 41e en 31:56.2.

La Polonaise Izabela Marcisz a remporté la course féminine U23 avec un temps de 28:13.6.

Résultats complets : https://www.fis-ski.com/DB/general/event-details.html?sectorcode=CC&eventid=48553&seasoncode=2021

Nordiq Canada est l’organisme directeur du ski para-nordique et de ski de fond au Canada, qui est l’activité sportive et récréative optimale du pays avec plus d’un million de Canadiens qui y participent chaque année. Ses 60 000 membres comprennent des athlètes, des entraîneurs, des officiels et des skieurs de tous âges et capacités. Avec le soutien de ses précieux partenaires corporatifs – Haywood Securities Inc., AltaGas, Swix et Lanctôt Sports – ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien, À nous le podium et B2Ten, Nordiq Canada développe des activités olympiques, paralympiques et mondiales. champions. Pour plus d’informations sur Nordiq Canada, veuillez nous visiter à www.nordiqcanada.ca .

Article original

Leave a Reply